Mise en oeuvre du SIG du SIDEC du Jura (chef de projet SIG)

Depuis juin 2007, j’occupe le poste de chef de projet SIG au SIDEC du Jura. Cette mission est la continuité d’un premier stage volontaire (été 2006) qui s’est poursuivie lors de mon stage de fin d’études (juin-août 2007) dans le syndicat et qui se concrétise par ce premier emploi. Ce travail me permet de mettre à profit mes compétences en informatique (DUT) et SIG (licence professionnelle) et d’y allier ma culture des collectivités locales et de l’aménagement du territoire (Master).

Sous la responsabilité du chef de service Informatique et TIC, mes principales tâches sont :

  • le suivi technique du prestataire retenu pour le déploiement de la solution SIG ainsi que pour la numérisation du cadastre
  • la veille technologique en relation avec l’AMO
  • l’analyse de l’existant et l’étude des besoins des collectivités pour l’intégration de thématiques métiers (réseau d’eau, d’assainissement, SPANC, PDIPR, carte communale/POS/PLU, éclairage public, etc.)
  • la formation/sensibilisation aux SIG
  • la relation avec les partenaires publics : le CG, les services déconcentrés de l’Etat (DDE, DGI), EDF, ...
  • etc.

Le SIDEC du Jura

Le Syndicat mixte d’Energies, d’Equipements et de E-Communication du Jura (qui regroupait originairement les 545 communes, en grande majorité rurales, et les syndicats intercommunaux d’électrification du Jura), est devenu en 1968, par l’adhésion du Département du Jura, un Syndicat Mixte. Ses métiers sont l’électrification et les équipements collectifs et depuis 20 ans l’informatisation des communes.

Le SIDEC du Jura a fait évoluer ses statuts en 2007. Outre ses compétences historiques, il a notamment pour vocation aujourd’hui de mettre en oeuvre des travaux d’équipement collectif, en particulier des aménagements à caractère touristique ou autre présentant un intérêt commun pour le Département du Jura et les communes de ce département, et d’intervenir dans le domaine de l’éclairage public, du gaz naturel, des énergies nouvelles, des réseaux de communication électronique, etc.

Pour en savoir plus sur le SIDEC du Jura : http://www.sidec-jura.fr/

Le projet SIG du SIDEC

Dans le prolongement des prestations déployées par le SIDEC pour l’informatique des collectivités, le SIDEC travaille depuis mars 2006 à l’élaboration d’un projet, aujourd’hui opérationnel, permettant de proposer des outils informatiques pour répondre aux besoins de cartographie numérique des nombreuses collectivités ou organismes du Jura.

Ce projet concerne les organismes qui sont encore aujourd’hui dépourvus d’outils de cartographie numérique. Il peut intéresser ceux qui sont déjà dotés de tels outils en permettant de les optimiser techniquement et financièrement grâce à une mutualisation des bases de données cartographiques de référence, à un niveau départemental.

Ce projet a été mené dans le cadre d’un travail en collaboration étroite avec le Conseil Général et les services départementaux de l’Etat et appuyé sur une concertation importante avec de nombreuses collectivités.

Les objectifs du SIG départemental

Les objectifs de la mise en oeuvre du SIG départemental sont multiples. Peuvent être cités de manière non exhaustive les principaux objectifs suivants :

  • assurer une couverture cartographique numérisée du département, permettant de constituer un référentiel commun aux différents métiers des communes, du SIDEC et des autres partenaires à ce projet,
  • achever la numérisation vectorielle des cadastres sur le département, en relation avec les données littérales de ces cadastres, et dans une démarche labellisée par les services fiscaux,
  • permettre aux communes du département de numériser certaines données liées à leurs différents métiers, et d’exprimer ces données et les données déjà numérisées sur des supports cartographiques également numériques, avec les possibilités de requêtes et de traitements usuels offertes par des SIG,
  • constituer un outil performant et valorisant de communication entre les diverses collectivités et administrations du département et avec le public en leur fournissant une information satisfaisante en termes de précision, de rapidité, d’homogénéité,
  • positionner toutes les infrastructures et les réseaux dans un référentiel commun et lier chaque objet graphique aux données alphanumériques qui le caractérisent,
  • constituer un outil performant pour l’édition de plans et de documents,
  • construire une organisation techniquement et financièrement pérenne et optimisée en termes de SIG et de partenariats d’échanges, de production et de mises à jour de données géographiques, à l’échelle départementale.